Entomocénotique

La Blaquière                         Logo2

Ferme isolée proche de Millau et des Gorges du Tarn dans l’Aveyron, La Blaquière bénéficie d’une situation exceptionnelle : un « bout du monde » qui offre un superbe panorama sur les Gorges et les Causses qui se déploient en contrebas.  Idéalement situé au cœur de l’Aveyron, le la Blaquière propose un hébergement, une restauration de qualité et est entourée de nombreux milieux de choix pour les Orthoptères.

Précisions : réservations de l’hébergement à prendre également auprès de l’Opie (formations@insectes.org).

Cette formation est dispensée par Bernard Defaut dans le cadre d’un partenariat étroit entre l’Opie, l’ASCETE et l’ASINAT.

Intitulé de la formation :

Stage d’initiation à l’entomocénotique (Méthode d’analyse des peuplements d’Orthoptères)

Dates et durée :

Du 4 au 8 septembre 2017 (35 h ).

Description du stage :

Ce stage se propose de développer d’une part une méthodologie d’inventaire et de description des entomocénoses, et d’autre part l’application de cette entomocénotique fondamentale à la gestion des milieux.

Plusieurs méthodes peuvent être mises en œuvre pour caractériser des synusies (= associations) d’Insectes, mais celle proposée ici consiste, pour l’essentiel, à appliquer aux Insectes la méthode des phytosociologues : les relevés de terrain qui se ressemblent par leur composition faunistique sont réunis pour former une synusie, les synusies qui se ressemblent constituent une alliance, les alliances qui se ressemblent constituent un ordre, et ainsi de suite avec les classes et les divisions. On élabore ainsi un système syntaxonomique hiérarchisé à partir des relevés de terrain, lesquels constituent les seuls objets concrets de cette démarche entomocénotique.

Les unités syntaxonomiques de rang supérieur, divisions, classes, ordres, sont généralement corrélées avec des paramètres chorologiques ou climatiques et les unités de rang inférieur, alliances et synusies, le sont avec des paramètres stationnels. Ainsi l’entomocénotique permet un regard réellement synthétique sur le monde entomologique ; d’autre part elle permet de comparer l’état de santé des différentes stations d’une même synusie, synchroniquement et diachroniquement. Le stage décrit en détail ces deux volets de l’entomocénotique (entomocénotique fondamentale et entomocénotique appliquée à la gestion).

 

Objectifs :

  • Comprendre la démarche entomocénotique et son double intérêt ;
  • Aborder le système syntaxonomique hiérarchisé (synusie, alliance, ordre, classe et
    division) ;
  • Pratiquer l’entomocénotique au travers de la collecte des données de terrain et le traitement des données ;
  • Appliquer l’entomocénotique à la gestion des milieux : apprécier l’état de santé des différentes stations d’un même peuplement et apprécier les effets des modes de gestion sur l’état de santé des parcelles ;

Contenu de la formation :

  • Cours théoriques sur l’entomocénotique et la syntaxonomie ;
  • Travaux pratiques sur le terrain (collecte de données) ;
  • Exercices pratiques au travers du traitement de données ;
  • Analyses de résultats au travers de l’élaboration d’un tableau de synusie et d’un texte descriptif ;
  • Cours théoriques sur l’application de l’entomocénotique à la gestion des milieux.

Public cible :

Salariés de structures gestionnaires de milieux naturels ou de bureau d’étude en environnement, Chercheurs en écologie, Entomologistes, Animateurs nature, Chargés de mission et d’étude, toute personne intéressée…

Pour en savoir plus :

Pré-inscription, tarifs…